> 
 > 
Ouest magazine n°11
Feuilleter ce numéro - Ouest Magazine Télécharger ce numéro - Ouest Magazine Voir les anciens numéros - Ouest Magazine
Abonnement - Ouest Magazine
Newsletter - Ouest Magazine
Annonceurs - Ouest Magazine

DÉCOUVERTES

PETIT POINT SUR LE BAROMÈTRE DE L'EMPLOI


14 Février 2017

Petit point sur le baromètre de l'emploi



Nous entendons parler fréquemment de l'employabilité et ses difficultés mais nous ne savons pas tout ! Ouest Magazine vous propose une étude réalisée par des professionnels de l'emploi Prism'Emploi. 

Au cours de l’année 2016, l’emploi intérimaire progresse de +6,7 %, correspondant à la création de 36 500 emplois en équivalent temps plein. L’année a été caractérisée par des tendances trimestrielles relativement stables au cours des 3 premiers trimestres : +5,3 % au premier, +6,2 % au deuxième puis +5,4 % au troisième. L’accélération a été plus marquée au 4ème trimestre : +9,6 %. Après deux années particulièrement difficiles pour le BTP, l’emploi intérimaire dans ce secteur renoue avec la croissance en 2016. Désormais, l’ensemble des grands secteurs sont orientés à la hausse : les transports (+14,3 %) ; le BTP (8,1 %) les services (7,3 %) ; l’industrie (5,4 %) et le commerce (1,5 %). Après avoir été porté en 2015 par les qualifications de premier niveau, le développement de l’intérim en 2016 a été porté par des métiers plus qualifiés. Les deux catégories professionnelles qui se sont le plus développées sont les ouvriers qualifiés (+11,1 %) et le cadres et professions intermédiaires (+8,4%). La croissance de l’emploi intérimaire concerne toutes les régions.

Focus sur le monde de l'intérim 
 
L’évolution de l’intérim anticipe les mouvements en termes d’emplois et non l’évolution du chômage, qui est influencée par de nombreux facteurs extérieurs à l’emploi. L’intérim constitue un indicateur avancé de l’emploi, les infléchissements observés interviennent 6 à 12 mois avant que les mouvements d’emploi des autres secteurs ne soient perceptibles. L’intérim représente 3% de l’emploi salarié et ne peut donc pas être un « indicateur avancé du taux de chômage ». Un niveau de croissance annuel compris entre 0,6% et 0,8% permet de créer des emplois intérimaires. Le seuil permettant aux entreprises de développer de l’emploi durable se situe aux alentours de 1,5%.
 
Évolution des effectifs intérimaires

L'intérim est golbalement en hausse constante mais irrégulière.Les tendances mensuelles ont été volatiles. La croissance comprise entre 4% et 9% au cours des 7 premiers mois est marquée par un ralentissement brutal en août (2,5%) puis par un rebond à la rentrée qui s’est amplifié tout au long du 4ème trimestre.
Le nombre de CDI en évolution

En fin d'année 2016, Prism’emploi comptabilisait 13 187 CDI intérimaires signés. Outil de la mise en oeuvre de la flexisécurité à la française, le CDII traduit l’engagement du secteur dutravail temporaire pour dynamiser la mise à l’emploi. Entré en vigueur en 2014, ce nouveau contrat s’est imposé sur le marché du travail comme une alternative permettant aux salariés intérimaires de bénéficier de la sécurité d’un CDI et de dispositifs de formation. Il permet aux entreprises utilisatrices de conserver la souplesse d’un recours au salarié pour des missions. L’entreprise de travail temporaire rémunère le salarié en CDII pendant les périodes d’intermission.
 


 
Récapitulatif 2016
 
Après +9,5 % en novembre, la croissance de l’intérim confirme son accélération au quatrième trimestre avec +13,3 % en décembre (par rapport à décembre 2015). Il convient toutefois de noter que le calendrier de décembre 2016 (avec le positionnement des jours fériés le week-end) a favorisé l’activité. Les bons résultats de cette fin d’année sont soutenus par l’accélération de la croissance de
l’emploi intérimaire dans l’industrie qui passe de 6,6 % en novembre à 12,2 % en décembre. L’intérim tertiaire progresse de 14,1 % : dans le détail, les services de 11,2 %, le commerce de 7,3 % et la dynamique dans les transports se maintient avec 22,8 %. La croissance du BTP atteint 15,2 %. Les deux catégories professionnelles qui créent le plus d’emplois intérimaires demeurent ce moisci
les ouvriers qualifiés (17,4 %) et les cadres et professions intermédiaires (18,1 %). Toutes les régions sont orientées à la hausse et 9 des 12 grandes régions métropolitaines enregistrent une croissance à deux chiffres.

La carte des régions
 
Toutes les régions en hausse. 9 des 12 grandes régions métropolitaines enregistrent une croissance à deux chiffres : Centre-Val de Loire (+20,4 %), Pays-de-la-Loire (+19,1 %), Hauts-de-France (+18 %), Normandie (+16,1 %), Auvergne-Rhône-Alpes (+14,4 %), Bourgogne-Franche-Comté (+14, 3 %) Occitanie (+13,0 %), Bretagne (+12,4 %) et Nouvelle Aquitaine (+11,9 %). La moins dynamique, avec +7,1%, est PACA.
 




Bannière Ouest
Ouest Immobilier Neuf