actualités RESTAURANTS RECETTES
 > 
 > 
 > 
Ouest magazine n°11
Feuilleter ce numéro - Ouest Magazine Télécharger ce numéro - Ouest Magazine Voir les anciens numéros - Ouest Magazine
Abonnement - Ouest Magazine
Newsletter - Ouest Magazine
Annonceurs - Ouest Magazine

GASTRONOMIE / RESTAURANTS

LA POINTE DU GROUIN - PARIS



La Pointe du Grouin - Paris La Pointe du Grouin - Paris La Pointe du Grouin - Paris



Gruik & Kenavo

Le quartier de la Gare du Nord ne prête pas vraiment à la flânerie romantique et en matière de restauration, il se limite en grande partie à la notion terrible de burgers et autres frites en cornets.

Toutefois, à 50 mètres à peine de l’effroyable boulevard Magenta, se dresse un endroit magique, hors du temps et où gustativement, vous prendrez une claque : la rue de Belzunce est ainsi à Thierry Breton ce que la rue Saint-Dominique est à Christian Constant.

Ce chef.... breton (car comme pour le Port Salut, il porte le nom de sa chère région natale) a travaillé pour les établissements les plus prestigieux (Crillon, Ritz, Fouquet’s..) avant de faire son choix de vie : la bistronomie ! Il a donc installé ses deux restaurants historiques dès 1995 - Chez Michel & Casimir - à quelques pas l’un de l’autre avant de racheter en mai dernier la blanchisserie qui les séparait pour créer un concept inégalé à Paris au sein de son troisième restaurant : La Pointe du Grouin.

Thierry réalise son pain chaque nuit dans son fournil pour donner naissance aux Bara Bihan (petits pains ronds moelleux) et aux Baras Touseg (ficelles maison), servant de support à ses sandwichs exceptionnels ! Déclinés au chèvre, au saumon fumé, à l’andouille de Guéméné ou aux pattes arrière de cochon, le tout arrosé entre autres d’huile de noisette... c’est à mourir.

Tous ces somptueux sandwichs servis au déjeuner sont à 4 €... pardonnez moi... à 4 Groins, la monnaie locale que vous devrez changer sur place, tout comme la plupart des boissons. Le soir est consacré à une cuisine de hors-d’œuvres plus élaborés (homard, demi-palombe, couteaux) mais qui dépassent rarement les 10 €.

Malgré l’absence de téléphone et donc de réservation, vous trouverez toujours de la place, tant en terrasse qu’à l’intérieur, avec une vue permanente sur le chef au dressage et sur Renaud, son aide de camp qui hurlera votre numéro de commande inscrit sur votre galet breton. Ah si ! un dernier conseil : évitez de commander un Coca. Tout ce qui est à plus de 100 km du Finistère est banni ici !

La Pointe du Grouin
8 rue de Belzunce
75010 Paris

Crédits photos : © La Pointe du Grouin





Bannière Ouest
Ouest Immobilier Neuf