> 
 > 
Ouest magazine n°11
Feuilleter ce numéro - Ouest Magazine Télécharger ce numéro - Ouest Magazine Voir les anciens numéros - Ouest Magazine
Abonnement - Ouest Magazine
Newsletter - Ouest Magazine
Annonceurs - Ouest Magazine

DÉCOUVERTES

L'ÉLÉGANCE MADE IN CHOLET S'EXPORTE AU JAPON


13 Février 2015

L'élégance made in Cholet s'exporte au Japon L'élégance made in Cholet s'exporte au Japon L'élégance made in Cholet s'exporte au Japon



« Les modes passent, le style est éternel ». Depuis quatre ans, Karine Hervé, Choletaise et maman de trois enfants, cultive à travers sa marque Maison François, l’élégance à la française si chère à Yves Saint-Laurent. Un coup de cœur Ouest Magazine.


Des robes, des tops, des blouses, des chemises… quelques accessoires, une trentaine de modèles aux formes épurées créés « à l’ancienne » en suivant le même processus que les grandes maisons, qu’elle expose chez elle dans son show-room aux allures confidentielles. Du liberty anglais, des pois, des carreaux, des imprimés graphiques… De très beaux tissus empruntés au vestiaire masculin qu’elle détourne.

« Ma philosophie : consommer moins mais mieux »

Un style indémodable et intemporel qui rassemble les générations, « juste beau, juste basique ». Une collection annuelle qui s’adresse aux filles et garçons de 6 à 18 ans mais aussi depuis peu pour quelques pièces aux hommes et aux femmes et dont raffolent les Japonaises. Après quinze ans à la direction de la communication d’une entreprise de mode du Choletais, c’est justement de retour d’un séjour au Japon où son frère est expatrié, que Karine Hervé a eu l’idée de se lancer dans l’aventure afin de faire-valoir le savoir-faire français. L’occasion pour la créatrice de combler un manque sur le marché pour les pré-adolescents, « trop grands pour la mode enfantine et trop jeunes pour la mode adulte ». En quelques mois, elle donne naissance à son fils, François, puis à Maison François avec comme leitmotiv de « consommer moins mais mieux ».

C’est un peu de son histoire personnelle et de ses souvenirs que Karine Hervé raconte dans ses collections. Des valeurs qu’elle tente à son tour de transmettre parce que « le bon goût s’apprend très tôt » et qu’on retrouve dans le choix de cotons en provenance de tisseurs européens. Mais aussi dans le partenariat qu’elle a tissé avec un atelier du Choletais pour la fabrication et dont elle est fière. Du made in France plébiscité par les clientes « comme un geste militant », raconte Karine, heureuse de voir sa collection archivée au Musée du textile de Cholet et portée par les hôtesses d’accueil de l’office de tourisme de la ville.

Ses premières créations, Karine Hervé ira les vendre elle-même à domicile mais aussi sur les marchés de créateurs comme chaque mois de juillet sur l’Île de Ré où son stand « attire comme un pot de miel, mais aussi sur l’île d’Yeu ou bien encore à La Baule. Une proximité avec ses clients qu’elle apprécie tout particulièrement et qu’elle entend conserver en leur offrant « la qualité au juste prix ».

Tout en gardant un côté confidentiel et en série limitée pour faire de Maison François quelque chose de « rare et d’unique », Karine Hervé mise aussi sur le développement de sa marque en France et à l’export via son site. Elle s’est envolée cet été pour le Japon où elle a rendu visite à ses proches tout en démarchant des boutiques.

Encouragée par la fidélité de ses clientes - « ma plus belle récompense » - Karine Hervé continue d’avancer « pas à pas sans faire de bruit ».

www.maisonfrancois.fr

 





Bannière Ouest
Ouest Immobilier Neuf