> 
 > 
Ouest magazine n°11
Feuilleter ce numéro - Ouest Magazine Télécharger ce numéro - Ouest Magazine Voir les anciens numéros - Ouest Magazine
Abonnement - Ouest Magazine
Newsletter - Ouest Magazine
Annonceurs - Ouest Magazine

NOUVEAUX CONQUÉRANTS

PROTÉINE HYPERACTIVE



Protéine hyperactive



Marie-Gabrielle CAPODANO - SPIRU BREIZH

Après onze ans de pratique dans le domaine des micro-algues, la gestion d’une écloserie, d’une nurserie et l’exploitation d’une ferme aquacole, la rencontre avec la spiruline aux bienfaits de l’eau de mer devenait une évidence.
La spiruline est l’une des cyanobactéries apparues il y a environ 3,5 milliards d’années. Elle se développe par photosynthèse.
Redécouverte dans les années soixante, son analyse fait l’effet d’une révolution : elle contient plus de protéines, de bêta-carotène, de fer et de vitamine B12 que n’importe quel autre aliment connu.
Une telle concentration en fait un élément primordial pour traiter les problèmes de malnutrition dans le monde. Dans nos pays, elle contribue à un bon équilibre alimentaire.
La spiruline à l’origine se développe dans une eau saumâtre, ses propriétés se révèlent avec la salinité - pierre de sel - et de l’urée.
On compte aujourd’hui une centaine de cultivateurs pour environ 30 tonnes de spiruline produite.
Depuis deux ans, Spiru Breizh produit une spiruline 100 % à l’eau de mer, pour développer encore plus les actifs. Le laboratoire monte en puissance pour fournir les bassins. La recherche et développement permettent d’évaluer les réactions des différentes souches, toutes ne supportant pas l’eau de mer. Elle aime la chaleur, et la douceur, attention au stress ! Au bout d’un mois environ, on atteint une concentration maximale.
La production se développe dans une approche éco-responsable. Marie-Gabrielle Capodano imagine un déploiement international, en implantant des unités de production dans tous les pays, au plus près des consommateurs, des « consomacteurs ». Aujourd’hui la vente se fait localement sous forme de pâte fraîche. Pour conserver 100 % de ses propriétés, elle ne doit jamais dépasser 37 degrés. Les axes de développement sont alimentaires et cosmétiques. Le chef du Miramar à Arzon (56) l’a intégrée dans ses recettes. Déjà épaulée par un jeune ingénieur, l’entrepreneuse prévoit la création d’emplois cette année pour développer la commercialisation.
L’année 2015 sera très importante, l’outil de production sera optimal pour répondre à une demande aujourd’hui trop importante pour l’offre. Dans l’assiette ou en cosmétique, vous allez sûrement croiser la spiruline.




Bannière Ouest
Ouest Immobilier Neuf