> 
 > 
Ouest magazine n°13
Feuilleter ce numéro - Ouest Magazine Télécharger ce numéro - Ouest Magazine Voir les anciens numéros - Ouest Magazine
Newsletter - Ouest Magazine
Annonceurs - Ouest Magazine

DÉCOUVERTES

LA PRESCRIPTION EST UNE ABERRATION


08 Mars 2019

La prescription est une aberration



La loi de la Prescription, dans les affaires de maltraitances sexuelles sur mineurs, englue chaque jour davantage de très nombreuses victimes dans le plus grand mépris général. Parce que les faits sont prescrits, on prétendra qu'il n'y a pas ou plus de preuves; ce sera systématiquement la parole de la victime contre celle de son bourreau, contre celle de la famille, contre celle de la société dite "bien pensante".



La parole des survivants de l'inceste demeure caduque



"Pas de preuve !" Le " pas vu, pas pris !", œuvre lissée des prédateurs sexuels, ne laisse aux incestués, au fils des années, aucune probabilité d'être défendus et reconnus comme des victimes à part entière. La manipulation mentale, affective, physique employée par tous les pédophiles, est une façon de tétaniser leur proie : la proie est plus facile quand il s'agit d'un enfant. Et encore plus fascinante lorsque l'enfant est dans la famille, à disposition ! Pédophilie signifiant "qui aime les enfants" ! Effrayant ! Le supposé "amour" d'un proche ne doit pas tuer l'enfant. A cause d'une loi mal écrite, le délit d'atteinte sexuelle incestueuse commis sur les mineurs qui suppose que l'enfant est consentant, est une véritable horreur qui doit disparaitre de la loi.  Ajoutons que les traumatismes sexuels, subis dans l'enfance par un proche, sont si destructeurs et handicapants, qu'il faudra des années et une somme de courage pour que la plupart des victimes se décident à parler de ce qu'elles ont subies, par crainte de n'être jamais crues de personne, ou encore par peur de représailles familiales.


L'enfant est un adulte en souffrance



Difficultés constantes quant à la reconstruction personnelle. A contre-courant de tout du fait que les bases sacrées de la famille et de la vie ont été bafouées, tronquées, souillées, meurtries. Des victimes qui ont besoin d'être pansées dans leur corps et dans leur moralité, être écoutées et entendues, rassurées ; ce qui est une nécessité chez tous les maltraités sexuels en perte de repères ! Des actrices, des comédiennes, des élues ont fait savoir dans les médias, depuis quelques mois, qu'elles avaient été violées, agressées sexuellement, harcelées. Des personnalités sommes toutes très entourées socialement, pour la plupart parlent de leurs maux à elles, n'ayant apparemment pas su ou pu se défendre, selon elles, face à leur agresseur. Prennent-elles conscience, à plus forte raison, que la difficulté est colossale, voire insurmontable pour des enfants abusés par leurs proches.





Bannière Ouest
Ouest Immobilier Neuf